Splendeur.

 

               Parmi les ruines…

              Émerge la splendeur.

              Cette structure abandonner…par ses bruits

              Nous fait mieux apprécier cette douce lueur.

 

 

                     Lentement, en voguant parmi les débris,

                     Contournant l’un par ici et l’autre par-là :

                    Mon regard du coin la suit

                    En appréciant cette douceur qui me côtoie.

 

 

          Je l’admire avec les yeux de la poésie…

          Je redécouvre avec le regard du photographe…

          Je vibre avec les sentiments du cœur :

          Et tout de moi en est dépassé.

 

 

                    Elle a su mettre le courant dans ma vie

                    A notre première rencontre.

                   Aujourd’hui, elle y place une surcharge de vie

                  Qui fait que mon cœur pompe.

 

 

          Que j’aimerai que tous la voie comme moi je l’aperçois.

          Cet amour que l’esprit côtoie.

 

                                                                 Retour