Délicate  et   inconnue !

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Par le miroir,

J’entrevoie la douceur.

Que c’est agréable de percevoir,

Par ricochet, autant de splendeur.

 

Par ce reflet inespéré,

Difficile de détecter ;

D’une femme, la personnalité.

Mais, oui, j’y voie bien là, la volupté.

 

Beaucoup de prouesse

Elle sait m’inspirer,

Car sa beauté est caresse,

Pour l’œil avisé.

 

Délicate…inconnue ;

Votre présence, m’a ému.

 

 

Retour